Caractériser un vol

Bonjours à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui nous allons voir comment caractériser le vol d'une fusées à eau. Vous pourrez à partir des informations que je vais vous donner faire un tableau qui vous permettra d'évaluer rapidement un lancement. Vous aurez alors la possibilité de comparer vos vols et ainsi de pouvoir choisir si tel ou tel choix et plus judicieux qu'un autre pour la fusée.

 

On peut décomposer un vol en quatre phases :

  1. La phase de décollage qui se caractérise par une forte accélération et un détachement de la base et de la fusée.

  2. La phase ascendante qui se caractérise par un gain d'altitude. On peut la décomposer en trois parties : l'éjection de l'eau qui produit une forte accélération, l'éjection de l'air en pression qui produit une accélération plus faible et une montée due à la vitesse acquise jusqu'à présent.

  3. L'apogée qui est le point d'altitude maximale auquel la vitesse est minimale. Lors de cette phase la fusée se renverse.

  4. La phase descendante qui se caractérise par une diminution de l'altitude et une augmentation de la vitesse si aucun moyen de récupération n'est mis en œuvre.




    Nous avons défini des critères afin de caractériser les différentes phases du vol. Il existe trois types de décollage :


    1. Quand la fusée est déséquilibrée dès le départ de la base et va se crasher. Nous considérons cela comme un mauvais décollage.




    2. Quand la fusée est partiellement déséquilibrée, c'est à dire qu'elle quitte la base en suivant une trajectoire quelconque. Nous considérons cela comme un mauvais décollage.

     



    3. Quand la fusée est équilibrée c'est à dire que sa trajectoire est rectiligne et perpendiculaire au sol. C'est un décollage réussi.




    De la même manière il existe trois types d'ascension :


     1. Quand le vol est irrégulier, c'est à dire que la fusée suit une trajectoire indéterminée. Nous considérons cela comme une mauvaise ascension.

     

     

    2. Quand le vol est aplati, c'est à dire que la fusée suit une trajectoire curviligne se rapprochant d'une trajectoire parallèle au sol. Nous considérons cela comme une mauvaise ascension.



     

     3. Quand le vol est équilibré, c'est à dire que la fusée à une trajectoire rectiligne et perpendiculaire au sol jusqu'à la fin de l'ascension. Nous considérons cela comme une bonne ascension. C’est dans cette condition que nous pourrons mesurer l’altitude à l’aide d’un théodolite.




    De plus il existe trois types de phases descendantes :


     1. Quand la vitesse de la fusée augmente fortement et finit son vol par un choc brutal avec le sol. Ceci est une mauvaise phase descendante. 



     

    2. Quand la fusée déploie un système de récupération tel qu'un parachute qui ralenti sa chute mais que sa trajectoire est imprécise. Ceci est une mauvaise phase descendante. 



     

    3. Quand la fusée déploie un système de récupération tel qu'un parachute qui ralenti sa chute et que sa trajectoire est rectiligne et perpendiculaire au sol. Ceci est considéré comme une bonne phase descendante.




    Bonnes séries d'expériences,


    Maître Julien



18/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres